Détail des UEF

SEMESTRE 1

ANGLAIS – 24h

master hydrogéologie, master hse, master eau, master géosciences

Apprentissage de l’anglais scientifique par le biais de la lecture d’articles spécialisés, la visualisation de films et d’émissions à caractère scientifique et technique, l’audition de conférenciers anglophones et la réalisation et la présentation d’exposés en anglais. L’apprentissage et la maîtrise de la langue visera spécifiquement l’utilisation de l’anglais scientifique et technique international. L’objectif premier est de lever les inhibitions et blocages dans la présentation et la défense d’un travail. Pour cela les étudiants seront tout au long de ce cours être mis en situations pratiques.

PRÉPARATION AU PROJET PROFESSIONNEL – 20h

Constitution de curriculum vitae, lettre de motivation, techniques de recherche d’emploi et d’entretien d’embauche. Constitution d’un projet professionnel. La décision de groupe : les rôles dans un groupe, Les conditions de son efficacité, Ordre, compromis et consensus, l’après décision. La gestion de projet : les principes, le déroulement, performance de l’entreprise et climat social, le chef d’entreprise.

 

MÉTHODOLOGIE EXPÉRIMENTALE – ANALYSE DE DONNÉES – 20h

  • Introduction à la Méthodologie de la Recherche Expérimentale : Problème de pesées, Définitions : facteurs, réponses, matrices d’expériences, plans d’expérimentation, effets principaux, interactions. Criblage d’un grand nombre de facteurs : Matrices d’expériences d’Hadamard. Etude de l’influence de facteurs : Matrices d’expériences factorielles complètes et fractionnaires à 2 niveaux, Matrice des aliases (effets confondus), relation de définition, générateurs, indépendants, effets de bloc, diagrammes d’interaction pour un modèle du second degré, Matrices composites

 

ÉTUDE THÉORIQUE DES TRANSFERTS ET DES ÉCHANGES – 30h

  • Généralités, Energie thermique : Calorique et cinétique, Chaleur et température, Quantité de chaleur, Equivalent mécanique de la chaleur, Capacité calorifique massique. Changements de phase : Fusion et congélation, Vaporisation, Ebullition, Exercices d’application. Transfert d’énergie thermique. Modes de transmission- Flux de chaleur : Conduction, Convection, Rayonnement, Flux de chaleur, Unités de quantité de chaleur, Unités courantes de flux de chaleur, Exercices d’application, Transmission par conduction : Loi de FOURIER, Résistance thermique, Conductibilités thermiques de diverses substances, Exercices d’application. Transferts de matière Définition, Phénomènes mis en jeu, Les différents régimes de transferts de matière

TRAÇABILITÉ ET RISQUES – 20h

Traçabilité : Sécurité des données personnelles et professionnelles

La question de la sécurité autour des données collectées par les entreprises ou les établissements publics à des fins stratégiques est déterminante : on parle de Data Governance. Le règlement européen sur la protection des données personnelles (RGPD) est entré en application le 25 mai 2018. De nouvelles obligations s’imposent ainsi aux opérateurs collectant des données personnelles et il revient aux entreprises d’évaluer les risques en amont et de faciliter la traçabilité du parcours des données pour s’assurer d’être en conformité avec la législation. L’enseignement proposé précisera en quoi consiste concrètement la notion de « data governance » dans l’entreprise, quels sont les rôles et les obligations de chacun et sera illustré par une étude de cas dans le cadre d’un TD.

Risques

Cette partie permettra de définir la notion de “risque” avec en particulier les risques pouvant porter atteinte à l’homme (sanitaire), à l’environnement ; de présenter les notions de risques majeurs et de risques pour l’environnement ; de donner des exemples de catastrophes naturelles, technologiques ; d’évoquer ce qui se fait aujourd’hui pour prévenir et évaluer ces risques (risque accidentel et risque chronique, notion de danger) ; enfin, de citer des cas concrets, travaux et sujets d’actualité.

 

Dans le cadre des TD, des études de cas seront traitées par parcours type pour illustrer la surveillance et la gestion du risque dans les industries agroalimentaires, agronomiques ou les études environnementales (eau, sol, air).

TOXICOLOGIE – 25h

master hydrogéologie, master hse, master eau, master géosciences, eau, toxicologie, manipulation, travaux pratiques, titrage

Définitions (Ecotoxicologie et Toxicologie, toxique et intoxication, xénobiotique, écosystème, polluant et contaminant). Les sources de pollution. Classification des polluants. Propriétés physico-chimiques des polluants. Devenir des polluants dans l’environnement, devenir des polluants dans les organismes. Notion de résidus. Toxicité des polluants. Interactions entre les polluants. Effets létaux et sub létaux et leurs natures. Distribution populationnelle de la sensibilité des individus aux toxiques. Impacts des polluants sur l’agro-écosystème et l’hydrosystème (qualités ecotoxicologiques des milieux aquatiques et terrestres). Action des polluants dans les organismes et notion de Bio-indication. Apport des sciences omiques à la bio-indication. Effets populationnels des polluants. Espèces cibles et non cibles (pour les pesticides). Evaluation du risque. Evaluation de la qualité biologique des milieux (IBGN)

MICROBIOLOGIE – 30h

master hydrogéologie, master hse, master eau, master géosciences, travaux pratiques, expérience, expérimental, dosage, microbiologieCM : Présentation par fonction des grandes familles de microorganismes, dynamique des communautés microbiennes fonctionnelles et leur réactivité, et description des méthodes d’études des microorganismes (approches génétiques, milieux spécifiques gélosés, …)

TD aliment : Modélisation de la croissance des microorganismes, introduction à la microbiologie prévisionnelle. Etude de cas sur l’altération des aliments. Méthodes de détection et de typage. Les critères microbiologiques sur les aliments – Travail sur les textes du Codex Alimentarius et sur des exemples de textes réglementaires.

TP aliment : Détection et typage des microorganismes pathogènes dans les aliments

TD/TP eau et sol : caractérisation de la microflore du sol, , interactions entre flux d’éléments (C et N), disponibilité et dynamique microbienne, caractérisation des activités microbiennes et limites, altération microbienne des minéraux et importance en milieu non anthropisé (ex : forêts).

Les associations microbiennes impliquées dans les cycles biogéochimiques des principaux éléments dans le continuum eau-sol

BASSINS VERSANTS : PROTECTION ET RESSOURCES – 40h

Les cours d’eau et les plans d’eau douce sont des entités complexes au sein desquelles coexistent divers organismes en interaction. Ce sont, par ailleurs, des milieux dont on attend de nombreux services et sur lesquels pèsent de gros risques liés à l’anthropisation. La sensibilité des organismes aquatiques aux altérations de l’environnement est telle qu’ils sont de plus en plus utilisés comme bioindicateurs de l’état des hydrosystèmes. Ce module présente (i) les principales pressions qui s’exercent sur les hydrosystèmes d’eau douce, (ii) les mesures réglementaires visant à réduire leur impact et (iii) les méthodes et outils développés pour établir les diagnostics ainsi que les bases de connaissances scientifiques sur lesquelles ils reposent

Ressource : cet enseignement a pour but de présenter les outils quantitatifs de la gestion de la ressource en hydrologie : modélisation de la ressource en eau (modèle empirique, Ajustement statistiques des débits d’étiage, Modélisation pluie-débit mensuelle, simulation). Ce cours suppose une connaissance de base en hydrologie générale (connaissance de la terminologie, des principales méthodes métrologiques, de la notion de bilan hydrologique).

 

FLUX HYDRIQUE ET TERRITOIRES ANTHROPISÉS – 40h

master hydrogéologie, master hse, master eau, master géosciences, agrosystèmes, hydrosystèmes, eau, agriculture, gestion de l'eau, irrigation

Notions d’itinéraires techniques : travail du sol, fertilisation, irrigation, artificialisation des milieux (serre, mulch plastique…). Etudes d’impacts environnementaux en s’appuyant sur la modélisation des cultures.

Protection des cultures, dynamique des pesticides.

Fonctionnement spatialisé des agrosystèmes.

 

AGRONOMIE: INTERACTIONS PLANTE – MILIEU – 30h

master hydrogéologie, master hse, master eau, master géosciences

Bioclimat : Interaction plante climat (évapotranspiration, température, échanges de CO2)

Physique du sol : Interactions physiques sol racines (structure du sol et élaboration des systèmes racinaires, flux d’eau dans les sols et prélèvement par les plantes).

Sols et cycles biogéochimiques : principaux cycles (azote, carbone, phosphore, potassium) à biodisponibilité pour les plantes. Synthèse : concept en modélisation des cultures

 

SEMESTRE 2

 

Bloc « Systèmes Hydrogéologiques I »

ÉCOLE DE TERRAIN – DE LA GÉOLOGIE A L’HYDROGÉOLOGIE – 45h

Apprendre à mettre en œuvre la reconnaissance géologique d’une étude de géologie appliquée, en particulier hydrogéologique. Mise en pratique dans le cadre d’une semaine de terrain organisée dans le Gard.

master hydrogéologie, master hse, master eau, master géosciences, géologie, eau, reconnaissance géologique, cartographie géologique, travail de terrain, hydrogéologie

HYDROGÉOLOGIE GÉNÉRALE – 54h

Notions de base de l’hydrogéologie. Roches constitutives des aquifères. Types d’aquifères et de nappes. Loi de Darcy. Paramètres hydrodynamiques. Hydraulique souterraine. Essais de pompage. Bilan hydrogéologique. Rôle de l’hydrogéologue.

Interprétation des essais de pompage et investigations de terrain. L’objectif des TD-TP sera de familiariser les étudiants avec les concepts pratiques de la mesure et de la caractérisation hydrogéologiques et des limites qui s’y appliquent. Une attention particulière sera portée au traçage artificiel et aux mécanismes de transport de solutés dans le milieu poreux.

master hydrogéologie, master hse, master eau, master géosciences, forage, eau, hydrogéologie

HYDROGÉOCHIMIE – 48h

Cet enseignement a pour objectif de présenter les notions géochimiques et isotopiques utilisées pour déterminer et comprendre l’origine des eaux dans les aquifères, leurs interactions avec la roche et les gaz, leurs temps de séjour, les mélanges…. : présentation des différents traceurs chimiques et isotopiques, présentation des différentes réactions chimiques impliquées et les notions de chimie associées, interprétation des évolutions géochimiques et isotopiques dans les eaux souterraines, notion de fractionnement isotopique, présentation des fonctions de transfert, datation des eaux souterraines.

 

master hydrogéologie, master hse, master eau, master géosciences

EAUX DE SURFACE PROCESSUS ET RISQUES – 20h

Cet enseignement a pour but de présenter les outils quantitatifs de la gestion du risque en hydrologie : prédétermination des crues (traitement statistiques des pluies, calcul des débits décennaux: méthodes empiriques et régionales, calcul des débits extrêmes (gradex), notion de pluie de crue de projet (SCS)) et analyse des concepts actuels de la formation des écoulements sur bassin versant naturel (du processus au concept, implication sur les méthodes de gestion hydrologique). Ce cours suppose une connaissance de base en hydrologie générale (connaissance de la terminologie, des principales méthodes métrologiques, de la notion de bilan hydrologique).

 

 

Bloc « Traitement et analyse des données
en hydro-géosciences »

GÉOSTATISTIQUE / CHRONOSTATISTIQUE – 20h

Chronostatistiques, géostatistiques, bases de la théorie statistique univariée et multivariée ; grands types de lois de distribution ; tests et outils statistiques ; notions d’échantillonnage. Les TD traiteront principalement des calculs statistiques et de l’apprentissage de quelques logiciels spécialisés. Ils viseront à amener les étudiants vers une utilisation maitrisée et critique des méthodes et leur faire prendre conscience de leurs limites.

master hydrogéologie, master hse, master eau, master géosciences, statistiques

MÉTHODES NUMÉRIQUES ET MODÉLISATION – 30h

Bases du calcul analytique et numérique ; application à la modélisation des processus ; conditions aux limites et critères de modélisation ; exemple de modélisation dans les champs disciplinaires de la spécialité. Méthodes des différences finies, des éléments finis et de la marche au hasard. Principes d’obtention des solutions analytiques et numériques. Application à l’hydrodynamique et aux transferts de masse en milieux poreux.

master hydrogéologie, master hse, master eau, master géosciences, projet tutoré, modélisation numérique, hydrodynamique, hydrogéologie

SIG – 20h

Enseignement appliqué dédié à l’analyse spatiale et à la cartographie numérique : 1) bases du positionnement géographique: systèmes géodésiques et systèmes de coordonnées, 2) intégration de données géographiques (formats de données vecteur et raster, création de couches vecteur, géoréférencement et écriture des métadonnées), 3) traitement de l’information cartographique (requêtes spatiales et attributaires, géométrie et édition topologique des données vecteur, opérations sur les couches raster).

master hydrogéologie, master hse, master eau, master géosciences, sig, vecteur, raster, environnement, données, hydrographie, eau

 

STAGE OBLIGATOIRE

 

  • En entreprise ou dans une structure de recherche
  • Durée: 8 à 20 semaines